Mariage : la publication des bans

Ça y est, nous sommes en 2019 ! Et 2019 pour certains d’entre vous, c’est la grande année, l’année du mariage! Vous êtes peut-être déjà bien avancés dans les préparatifs, ou bien vous venez seulement de vous fiancer, et vous ne savez pas par où commencer. Partons tout de même du principe que vous avez trouvé votre salle de réception. Rien n’est encore fait parce qu’aucune date n’est posée. Bien, parce qu’il vous faut aussi vous focaliser sur la partie administrative de ce beau jour : la publication des bans.

Qu’est-ce que c’est ? C’est une procédure qui permet d’annoncer publiquement qu’une union maritale aura lieu (si vous vous mariez dans une commune autre que celle où vous résidez, les bans seront aussi publiés à votre lieu de domicile ou de résidence). Cela donne le droit à toute personne de pouvoir s’opposer à ce mariage (en y apportant des raisons et des preuves bien entendu).

 

C’est obligatoire, et vous ne pourrez pas y échapper. Sachez aussi que les bans sont publiés pendant 10 jours précédant votre mariage.

Ceci étant dit, comment faut-il s’y prendre ?

Le dépôt du dossier de mariage

Le dossier de mariage va comporter des informations sur les deux futurs époux ainsi que sur les témoins. Il est à retirer et à déposer à la mairie dans laquelle aura lieu la cérémonie (nous verrons plus loin que vous avez le choix de la mairie sous certaines conditions). C’est à partir de ce dossier que seront rédigés les bans. Voici donc les pièces à fournir :

  • la photocopie et l’original d’une pièce d’identité (certaines mairies n’acceptent que la carte nationale d’identité, il faudra donc aller vérifier auprès de votre mairie si elle accepte d’autres pièces)
  • un justificatif de domicile ou de résidence (si vous vivez séparément il vous faudra en fournir un chacun)
  • l’acte de naissance (datant de 3 mois maximum)
  • informations sur les témoins : une feuille pour chaque témoin vous sera fournie par la mairie. Il faudra y apposer toutes les informations et les pièces demandées
  • d’autres documents seront à fournir pour des cas particuliers : conjoint étranger, existence d’un contrat de mariage, enfants avant le mariage, etc.

 

C’est au moment du dépôt du dossier et du traitement de celui-ci que vous pourrez convenir avec la mairie de la date du mariage.

Le choix des témoins

Aujourd’hui on oublie facilement le rôle initial du témoin, qui est simplement celui de témoigner du mariage officiel entre deux personnes. Ceci se fait en signant le registre d’état civil le jour de la cérémonie.
Ce rôle a désormais une grande signification affective et importe plus de responsabilités qu’il n’y parait.
Il y a les pragmatiques : c’est pour signer un papier, rien de très excitant, il n’y a pas de quoi y investir tous ses sentiments.
Il y a les moins pragmatiques : choisir son témoin c’est choisir la personne qui vous accompagnera émotionnellement et physiquement à chaque étape des préparatifs, mais aussi tout au long de la vie maritale.
À vous de voir ! Il n’y a pas de bons ou de mauvais choix.
Il faudra donc, chers futurs mariés, choisir chacun une personne minimum et deux maximum. Le témoin doit au moins avoir 18 ans ou être émancipé. À part cette condition, rien ne vous est imposé.

Où pouvez-vous vous marier ?

Il est possible de se marier dans une commune autre que celle de votre lieu de domicile ou de résidence à condition d’y avoir des liens : un parent y habite ou y réside. À partir de là, libre à vous de choisir !

photographie : Olivier Fréchard, mairie de Strasbourg

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *